Fête de la Forêt du Ouen-Toro

Vivre à Nouméa 10 septembre 2020

La Ville de Nouméa et ses partenaires organisent la 3e édition la Fête de la forêt du Ouen Toro au parc Albert Etuvé-Lucien Audet, en face du parking de la Côte Blanche. Le public est invité à participer à la préservation de la forêt urbaine sur ce site emblématique du patrimoine naturel de la ville, tout en profitant de nombreuses animations gratuites.

PROGRAMME

ENTRETIEN DE LA FORÊT ET REBOISEMENT

De 8h à 12h, activités tout public de soins aux 1500 arbres bordant la parcelle des animations :

  • plantation de 250 sujets de forêt sèche
  • désherbage manuel autour des plants existants ;
  • paillage des plantations pour garder humide plus longtemps le sol arrosé et permettre aux plantations de mieux résister à la sécheresse ;
  • arrosage des plants déjà en terre et des sujets nouvellement plantés.   

ANIMATIONS AUTOUR DE LA FORÊT SÈCHE

Pour mieux la connaître et mieux la préserver.

De 8h à 12h, en continu :
 

  • Présentation cartographique du parc naturel du Ouen-Toro
  • Exposition sur les espèces de la forêt en danger d’extinction avec Endemia.
  • Conseils sur la création d’un jardin calédonien avec Endemia et Hélène Cazé, botaniste : quelles espèces ornementales et endémiques choisir pour mon jardin et ainsi contribuer à la préservation d’espèces rares ou menacées du patrimoine végétal nouméen ?
  • Information et sensibilisation sur les incendies de forêt en Nouvelle-Calédonie avec l’Oeil (observatoire de l’environnement) et le CIE NC (centre d’initiation à l’environnement) et sur la reforestation du parc via le parrainage de parcelles, avec le WWF.

Rendez-vous :

  • À 9h : visite botanique guidée avec Bernard Suprin, botaniste (durée 1h15 environ). Point de rendez-vous au stand de la Ville de Nouméa.
  • À 9h : marche en sous-bois à la découverte des champignons (durée 1h30 environ) avec des explications sur l’apparition, le rôle, les fonctions, les répartitions, les utilisations diverses des champignons organisée par la société mycologique de Nouvelle-Calédonie (SMNC). Point de rendez-vous au stand de la Ville de Nouméa.
  • À 10h : départ des rallyes nature. Jeu de question-réponses au fil d’un petit parcours en plein air dans le Ouen-Toro. Inscriptions avant 10h sur le stand de Mocamana. Départ des rallyes enfant et adulte à partir de 10h.

ANIMATIONS LUDIQUES

De 8h à 12h, en continu :

  • Compostage avec le CIE NC
  • Jardiner au naturel avec Maleva nc, tressage de feuilles de cocotiers,
  • Pour les enfants : balade à poneys, maquillage, trampoline, jeux (mikado géant, dominos, anneaux, frisbee).

 


LE OUEN-TORO, UN PATRIMOINE NATUREL UNIQUE À PRÉSERVER

La flore du Ouen Toro est caractérisée par la présence de zones de forêt sèche plus ou moins dégradée qui constituent un patrimoine biologique et écologique de grande valeur faisant l’objet de mesures réglementaires de protection. La forêt sèche est aujourd'hui la formation végétale la plus directement menacée de disparition. Des 4 500 km² qui couvraient la côte ouest, il ne subsiste plus en effet que 45 km², soit 1 % de la surface originelle.

Pourtant cet écosystème présente une diversité botanique et un micro-endémisme remarquables. Le programme de conservation des espaces naturels de Nouvelle-Calédonie s’attache au quotidien à préserver l’existant, à favoriser la régénération et à sensibiliser la population aux enjeux environnementaux

Un plan de gestion est appliqué à la gestion du parc du Ouen Toro. Il est préparé et ajusté par la Ville et ses partenaires formant le groupe technique du Ouen Toro (province Sud, le Conservatoire des espaces naturels (CEN), le WWF, l’association Mocamana, le Centre d’initiation à l’environnement (CIE) et l’association Calédoclean.) En 2017 la Ville, en lien avec la province Sud, a augmenté de 6,8 hectares la zone protégée au titre du code de l’environnement. Le parc naturel du Ouen-Toro a dorénavant une superficie totale de 51 ha.
En 2019, le plan de gestion partenarial a fait l’objet d’une actualisation pour la période s’étendant jusqu’à 2021.

La forêt sèche du Ouen-Toro est l’un des quatre écosystèmes d’un plus grand ensemble paysager constitué par le parc urbain de Sainte-Marie (PUSM) en cours d’aménagement dans sa partie située en bordure de mangrove. Avec le platier Ricaudy, la mangrove, herbier marin et le lagon elle illustre l’un des éléments phares de la vitrine biodiversitaire du littoral nouméen.

Depuis fin 2019, la Ville propose à la maison de la Biodiversité, la visite virtuelle, au moyen de casques dédiés, des écosystèmes de la façade du littoral nouméen s’étendant de Ouémo à l’Anse-Vata. Cette création réalisée avec le concours scientifique du CIE NC peut être visionnée à partir du lien web suivant : https://maisondelabiodiversite.noumea.nc/. Elle permet notamment une immersion virtuelle au sein de la forêt sèche du Ouen-Toro. C’est une source d’informations sur la description de cet écosystème et la description de certaines de ses espèces emblématiques telles que le santal, le papillon bleu, le lève-queue.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Samedi 19 septembre au parc Albert Étuvé-Lucien Audet, situé face à l’entrée du parking de la Côte Blanche.
Toutes les activités et animations sont gratuites.

Il est recommandé de se munir de chaussures de marche, d’une protection solaire et d’une bouteille d’eau

 

Quartiers : Anse-Vata

Lieu : Parc municipal naturel du Ouen Toro Cecile Audet et Albert Etuve

Localiser sur la carte